Le suffixe AOR devenu ÒUR

Le suffixe latin atore s'est prolongé en roman et a servi à former de nombreux mots, en particulier des dispositifs ou outils élaborés pour une utilisation précise. L'occitan utilise ce suffixe sous la forme ADOR, mais l'occitan oriental a régulièrement AOR, là où l’ancien français avait EOR devenu « eur ». A Sainte-Sigolène, AOR a abouti à ÈU [ ɛu ], suivant le processus que nous allons décrire ; exemples : aplataor [ apla’tɛu ] « niveleuse », colaor [ ku'lɛu ] « couloir à lait », ventaor « vannoir », donaor « trappe », mochaor « mouchoir », pealaor « écorchoir de bucheron», abeuraor [ abju’ʀɛu ] « abreuvoir ».

AOR [ a’uʀ ] est anciennement passé à ÒUR [ ɔuʀ ], qui est devenu ÒU dont la prononciation est toujours [ ɛu ] ~ [ eu ] à Sainte-Sigolène, ou ÒR [ ɔʀ ] pour d’autres parlers de l’Yssingelais. La répartition géographique ÒU/ÒR est exactement celle de KÈI/KÈR que nous avons vu précédemment pour cuèir « cuir ».

Pour ce qui est du passage de AÓ [ a’u ] à ÒU [ ɔu ], rappelons qu’il est assez difficile d’articuler deux voyelles continues et qu’un groupe de deux voyelles est par nature instable. Une solution courante pour simplifier la prononciation est d’insérer une consonne entre les deux voyelles (ex. esp. rio [ ’rijɔ ] ), sig. abrial [ abʀi’ja ] « avril », fr. « Lyon » [ li’j ]). Une autre solution est de rapprocher l’articulation des deux voyelles jusqu’à les fusionner dans une diphtongue, ainsi dans le cas de AÓ, on trouve en roman deux réalisations, soit [ au ], soit [ ɔu ].

L’observation attentive du patois de Sainte-Sigolène nous apporte des informations précieuses pour confirmer que nous avons bien eu une étape ÒUR [ ɔuʀ ]. On trouve en effet des pluriels irréguliers en ÒRI, par exemple le pluriel de gròs [ gʀɛu ] est parfois [ ’gʀɔʀi ], de même clòus peut être [ ’klɔʀi ]. Ces pluriels ne peuvent pas être issus d’une évolution phonétique, ils sont donc analogiques, c’est-à-dire refaits sur le modèle d’autres mots. Que s’est-il passé ? Le cas du suffixe ÈIR nous permet d’inférer celui du suffixe ÒUR:

Evolution comparée de ÈIR et de ÒUR
(parler de Sainte-Sigolène)


ÈIR

ÒUR
(issu de AOR)

singulier

ÈIR > ÈI

ÒUR > ÒU

pluriel

ÈIRS > ÈRS > ÈRI

ÒURS > ÒRS > ÒRI

Pour le pluriel, on peut donc supposer le processus üòurs > òrs > òri. Ce pluriel est aujourd’hui recomposé sur le singulier, mais le schéma ÒUR [ ɛu ] / ÒURS [ ɔʀi ] a joué le rôle de modèle analogique, et a donné des formes maintenues en concurrence avec un pluriel recomposé.

 

singulier

pluriel phonétique

pluriel analogique

pluriel recomposé

-òur (-aor)

-òu [ ɛu ]

-òri

 

-òu [ ɛu ]

gròu (gròs)

gròu [ ɛu ]

gròu

gròri

gròu

clòu

clòu [ ɛu ]

clòu

clòri

clòu

Étant établi le processus AORS > ÒURS > ÒRS, il faut donc poser que le passage de AO à ÒU est plus ancien que la simplification de ÒURS en ÒRS. Si on admet que cette simplification est chez nous contemporaine à celle de Clermont, de Lyon, elle est antérieure à la fin du 13° siècle.

On ajoutera dans cet article le cas de pavore/paore « peur » employé à Saint-Sigolène sous la forme paora (pòura) [ ’pɛuʀ(ɔ) ], ainsi que le cas de aost [ ɛu ] « août ».

Paja precedenta

Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2014- modifié- 2016     /     [ Télécharger l'ouvrage ]


Tèxtes
Lo Velai
Los jalhs d'Issinjau
Poésies patoises
País de Beaus
Monistròl
La nuèit dau maquisardV
Miquièl Montanhon e Catarina
Sermon
Lo retorn dau paire
L’arribaa de la prima
Nòstra Dama de Mai
Las cendres
La nèu delh cocut
Nosautres
Un òme solet
Nadau
Responsa de la mòrt
Quand l'aiga mancava
PrimaV
Maria de la Crèca
Una messa de meianuèit elh Chastelàs das ChaptuèlhsV
Lo Finon d'às Chardaire
Lo ratairòl
L'aigada
Las maluranças de Jausèl lo BanardV

Escoutar
Radio Cime du Lizieux - Le patois vous parleV
L'aurelha de caireV
Sovenença dau certificat d'estúdiaV
Doctor KnockV
Sovenença daus mes de MaiV
Lo clochièr de LapteV
La chabra o la femnaV
Quaucòm que òm pèrd de veguáV
Los rats dins las bràiasV
Coma faire un fiulòtV
Carnaval elh Puèi de VelaiV
Temps de gestacionV
Nadal en VelaiV
Lo nenufarV
Las muaasV
Jan-JanetaV
Lo presidentV
Las meissonsV
Las escossalhasV
Las clòchas vès RomaV
Las cartas eissublaasV
Lo diable e lo maneschalV
La morrelhadaV
La muaa sus BrossetasV
Los solaçaires 2012V
Lo petaçatgeV
Lo bèu-fraireV
L'enigme daus cauquilhardsV
Lo remèdiV
Un braconaire ès GolenaV
Las damas blanchas de TalhacV
Los cinc jausV

Saber
Las vergenas nèiras
Los Montgolfièr
Fèstas delh Rei de l'Aucèl
La TrifòlaV
La Chasa-Dieu

Obrar e descubrir
Prononciacion de l'occitanV
Lexic parlantV
JòcsV
Lexique occitan du nòrd-èst Velay
Toponymie de l'Yssingelais
Un parler roman, le patois de Sainte-Sigolène
Lexique de l'occitan auvergnat
Liens divers

Archius
Vès Aurèc 2006V
Dictada 2008V
Dictada 2009V
CAOC 2011V
Dictada 2012V
La Retornada 2016V
La Retornada 2017V
La Retornada 2018V
Ostal delh Fen GrasV
Marraire
Paraulas de tèrras occitanas
Dilús 22 de julhet de 2019
sèt oras manca tres
Acuèlh | Letra Marraire| Prepaus