Le suffixe ÈIR / ÈIRA

Le suffixe ÈIR prononcé ÈI correspond à « ier » français, la forme féminine étant ÈIRA. Ce suffixe a servi à former un nombre considérable de mots, sur le modèles des mots latins terminés en ĕriu/ĕria et ariu/aria, comme ministĕriu qui donne mestèir « mêtier », februariu qui donne feurèir « février », fĕria qui donne fèira « foire », bovaria qui donne boèira « paire de vache ». Les linguistes admettent que la convergence entre ĕriu et ariu comme entre ĕria et aria n'est pas une évolution phonétique régulière mais la reconstitution du vocabulaire autour d'un seul suffixe, celui issu de ĕriu/ĕria, qui s'est substitué à ariu/aria. Autrement dit, des mots comme februariu ont probablement eu une forme feurair qui a été refaite en feurèir, par substitution du suffixe AIR par ÈIR.

L'occitan connaît suivant les endroits différentes formes pour ce suffixe, ce sont IÈR, ÈIR, IÈIR, ÈR. Le département de la Haute-Loire connaît deux formes, IÈR et ÈIR, l'une étant localisée sur un moitié sud, l'autre sur une moitié nord. Dans sa Géographie phonétique de la Haute-Loire, Pierre Nauton a montré comment s'est effectuée la séparation entre IÈR et ÈIR, je reprends ici l'analyse qu'il en a faite. Nous verrons en particulier qu'elle nous indique qu'une zone avait une forme ÈR mais que celle-ci a été remplacée par IÈR.

Evolution de cŏriu

Pierre Nauton a d'abord utilisé le mot latin cŏriu « cuir » pour éclairer l'évolution du suffixe ŏriu et par extension celle le suffixe ĕriu et ariu. Ce que nous connaissons des évolutions en roman II et II nous permet de reconstituer l'évolution supposée pour les parlers occitans

Evolution initiale de cŏriu pour les parlers occitans


R I

R II

R III

R IV

forme écrite

cŏriu « cuir »

còryo

còiro > còir

cuòir > còir > cèir = kèir



Les parlers occitans actuels ont le plus souvent cuèr KẈÈR et la Haute-Loire elle même présente trois formes phonétiques principales : KẈÈR (en réalité prononcé [ tjɥɛʀ ] ), KÈR et KÈI. Il semble que ces trois formes sont issues d'une simplification de UÈIR. En effet, la prononciation de UÈIR étant trop complexe, elle devait se simplifier. On a eu une première séparation entre une zone sud qui a simplifié UÈIR en UÈR, et une zone nord qui a simplifié en ÈIR. Plus tard, ÈIR s'est lui-même simplifié soit en ÈI soit en ÈR suivant une nouvelle fragmentation.

Séparation de cuèir en Haute-Loire


R I

R II

R III

R IV

forme écrite

cŏriu « cuir »



kèir > kèr

kèr

cuèr

kèir > kèir

kèr

cuèir

kèi

cuèir

Ce qui vient en appui de ce scénario est que l'on retrouve la même répartition géographique pour d'autres simplifications analogues, ainsi UÈIR > UÈR / ÈIR correspond également à IÈIR > IÈR / ÈIR ; et la séparation de ÈIR en ÈI/ÈR coïncide exactement à celle de ÒUR en ÒU/ÒR

Sainte-Sigolène est dans la zone ÈI, et a donc cuèir prononcé KÈI. On peut avoir occasionnellement KWÈI mais il s'agit là de la forme arpitane.

Le suffixe ÈIR issu de ĕriu

L'évolution régulière du suffixe latin ĕriu a été ĕriu > èrio > èir ; il semble que cette évolution n' a pas atteint le stade IEIR par diphtongaison de È devant I, ainsi que nous l'avons indiqué dans l'article portant sur la diphtongaison de È et de Ò en roman III.

Le suffixe ÈIRS, cas du pluriel

Les parlers qui connaissent le suffixe ÈIR et le prononcent ÈI présentent une irrégularité apparente pour le pluriel qu'ils prononcent ÈR.

L'explication est que ÈIRS étant une forme plus complexe que ÈIR s'est probablement simplifié plus tôt en devenant ÈRS. Les premiers comptes de Montferrand en Auvergne, en 1274, présentent de façon régulière « ers » pour le singulier sujet et le pluriel régime, « eir » pour le singulier régime (ce sont les plus anciens documents de comptabilité communale d’Europe occidentale que l’on possède). On peut illustrer un exemple similaire avec OUR en zone francoprovençale : Marguerite d'Oingt ( vers 1300) emploie resplandour cas objet et resplandors cas sujet.

Le passage de ÈRS à ÈR et de ÈIR à ÈI sont plus récents.

Sainte-Sigolène présente une singularité qui est d'opposer un singulier en ÈI avec un pluriel en ÈRI, mais ÈRI doit être compris ici comme une surévolution d'un ancien ÈRS. On a ainsi mestèir MEITÈI et mestèirs MEITÈRI (« métier à tisser »). L'articulation d'un I en fin de mot semble être un résidu du S, on la retrouvera dans d'autres formations dont nous parlerons plus tard.

Dans le cas du féminin, on a ÈIRA et ÈIRAS qui sont prononcés à Sainte-Sigolène [ɛiʀ(ɔ) ] et [ɛiʀa ]. Il n'y a pas lieu d'attendre ici une simplification dans la mesure ou ÈI et RA forment deux syllabes distinctes.


Paja precedenta

Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2014- modifié- 2016


Tèxtes
Lo Velai
Los jalhs d'Issinjau
Poésies patoises
País de Beaus
Monistròl
La nuèit dau maquisardV
Miquièl Montanhon e Catarina
Sermon
Lo retorn dau paire
L’arribaa de la prima
Nòstra Dama de Mai
Las cendres
La nèu delh cocut
Nosautres
Un òme solet
Nadau
Responsa de la mòrt
Quand l'aiga mancava
PrimaV
Maria de la Crèca
Una messa de meianuèit elh Chastelàs das ChaptuèlhsV
Lo Finon d'às Chardaire
Lo ratairòl
L'aigada
Las maluranças de Jausèl lo BanardV

Escoutar
Radio Cime du Lizieux - Le patois vous parleV
L'aurelha de caireV
Sovenença dau certificat d'estúdiaV
Doctor KnockV
Sovenença daus mes de MaiV
Lo clochièr de LapteV
La chabra o la femnaV
Quaucòm que òm pèrd de veguáV
Los rats dins las bràiasV
Coma faire un fiulòtV
Carnaval elh Puèi de VelaiV
Temps de gestacionV
Nadal en VelaiV
Lo nenufarV
Las muaasV
Jan-JanetaV
Lo presidentV
Las meissonsV
Las escossalhasV
Las clòchas vès RomaV
Las cartas eissublaasV
Lo diable e lo maneschalV
La morrelhadaV
La muaa sus BrossetasV
Los solaçaires 2012V
Lo petaçatgeV
Lo bèu-fraireV
L'enigme daus cauquilhardsV
Lo remèdiV
Un braconaire ès GolenaV
Las damas blanchas de TalhacV
Los cinc jausV

Saber
Las vergenas nèiras
Los Montgolfièr
Fèstas delh Rei de l'Aucèl
La TrifòlaV
La Chasa-Dieu

Obrar e descubrir
Prononciacion de l'occitanV
Lexic parlantV
JòcsV
Lexic nòrd Velai-Vivarés
Toponymie de l'Yssingelais
Un parler roman, le patois de Sainte-Sigolène
Lexique de l'occitan auvergnat
Liens divers

Archius
Vès Aurèc 2006V
Dictada 2008V
Dictada 2009V
CAOC 2011V
Dictada 2012V
La Retornada 2016V
La Retornada 2017V
La Retornada 2018V
Ostal delh Fen GrasV
Marraire
Paraulas de tèrras occitanas
Dijòus 21 de març de 2019
sèt oras e dètz
Acuèlh | Letra Marraire| Prepaus