Fontarabiá : ‘Fontarabie’

 

Fontarabie est situé en limite exacte avec la commune de Saint-Pal-de-Mons. Nous appelons ce lieu Fontarabiá [ fũntaʁa’bjɔ ] dans notre parler de langue d’òc, et il s’agit effectivement d’une formation  typiquement occitane. Il est construit sur deux éléments latins, d’une part fonte « source, eau sortant de terre », et d’autre part l’adjectif rapidu/rapida « impétueux / impétueuse ».

En langue occitane, l’évolution régulière de rapidu donne rabi et le féminin rapida donne ràbia (1). Dans d’autres terres occitanes, on parle ainsi d’aiga ràbia pour un courant impétueux ; le nom rabi est donné à des cours d’eau caractérisés par un courant fort, à des torrents. En espagnol, rabión désigne la partie d’un cours d’eau où le courant devient rapide. La forme première aurait donc été font ràbia, puis fontarràbia (2). Cependant, le passage à la forme actuelle fontarabiá est difficile à expliquer (3).

Pour compléter, on indiquera qu’on s’attend à trouver la forme « rade » en zone de langue française, candidate à une évolution régulière de rapidu et rapida (4), or il se trouve que « rade » existe effectivement avec le sens de « torrentueux, impétueux », on pourra citer en particulier l’ouvrage Französisches Etymologisches Wörterbuch (t. 10, page 66a) (5).

Le terrier de Saint-Didier-de-Joyeuse indiquerait « Fontaneyres, à présent Font-Arabie » en 1584, ce qui laisse penser que deux appellations ont pu être en concurrence, fontanèira « source sombre » et fontarràbia,

Une visite sur les lieux ne fait que confirmer cette origine. A l’endroit précis dénommé Fontarabie se trouve un ruisseau qui sort en résurgence avec un débit important ; l’eau gagne en vitesse en raison de la pente, et rejoint la Semène en dessous de Prège.

Ajoutons qu’une particularité du lieu est qu’il est situé sur le passage d’une ancienne voie appelée l’estraa, terme qui signifiait « route, grand chemin » (latin strata). Ce chemin peut éventuellement dater d’une période antique, mais ce nom ne suffit pas à attester une telle ancienneté car il aurait pu être attribué à une voie créée bien après la romanisation. Quoi qu’il en soit, c’est aujourd’hui un chemin rural parmi d’autres.

(1) P intervocalique devient et reste B. D intervocalique en dernière syllabe d’un proparoxyton disparait.
(2) L’ajout d’un A devant R en début de mot n’est pas atypique pour l’est du Velay, on le rencontre assez souvent (ex. arrufe pour rufe « rugueux)
(3) Un déplacement d’accent comme -àbia vers -abiá est atypique, je fais l’hypothèse que c’est une reconstruction occitane à partir de la forme francisée devenue socialement dominante.
(4) Tout comme tepidu a donné tèbi en occitan, « tiède » en français, tiedo en franco-provençal
(5) Französisches Etymologisches Wörterbuch : il s’agit du principal dictionnaire étymologique de référence pour les langues romanes parlées sur le territoire de la France, c’est-à-dire le français, l’occitan, le francoprovençal. L’édition originale, par Walther von Wartburg, est en allemand. Elle est confiée depuis 1993 au CNRS (Nancy). C’est un ouvrage d’une ampleur exceptionnelle qui comprend 25 volumes et au total 17 000 pages.





Paja precedenta

Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2020-2021


Tèxtes
Lo Velai
Los jalhs d'Issinjau
Poésies patoises
País de Beaus
Monistròl
La nuèit dau maquisardV
Miquièl Montanhon e Catarina
Sermon
Lo retorn dau paire
L’arribaa de la prima
Nòstra Dama de Mai
Las cendres
La nèu delh cocut
Nosautres
Un òme solet
Nadau
Responsa de la mòrt
Quand l'aiga mancava
PrimaV
Maria de la Crèca
Una messa de meianuèit elh Chastelàs das ChaptuèlhsV
Lo Finon d'às Chardaire
Lo ratairòl
L'aigada
Las maluranças de Jausèl lo BanardV
La darreira gaita

Escoutar
Radio Cime du Lizieux - Le patois vous parleV
L'aurelha de caireV
Sovenença dau certificat d'estúdiaV
Doctor KnockV
Sovenença daus mes de MaiV
Lo clochièr de LapteV
La chabra o la femnaV
Quaucòm que òm pèrd de veguáV
Los rats dins las bràiasV
Coma faire un fiulòtV
Carnaval elh Puèi de VelaiV
Temps de gestacionV
Nadal en VelaiV
Lo nenufarV
Las muaasV
Jan-JanetaV
Lo presidentV
Las meissonsV
Las escossalhasV
Las clòchas vès RomaV
Las cartas eissublaasV
Lo diable e lo maneschalV
La morrelhadaV
La muaa sus BrossetasV
Los solaçaires 2012V
Lo petaçatgeV
Lo bèu-fraireV
L'enigme daus cauquilhardsV
Lo remèdiV
Un braconaire ès GolenaV
Las damas blanchas de TalhacV
Los cinc jausV
Un jour de marché, à Yssingeaux, en 1956V

Saber
Las vergenas nèiras
Los Montgolfièr
Fèstas delh Rei de l'Aucèl
La TrifòlaV
La Chasa-Dieu

Obrar e descubrir
Prononciacion de l'occitanV
Lexic parlantV
JòcsV
Lexique occitan du nòrd-èst Velay
Toponymie de l'Yssingelais
Lexique occitan sigolénois
Un parler roman, le patois de Sainte-Sigolène
Toponymie sigolénoise
Lexique de l'occitan auvergnat

Archius
Vès Aurèc 2006V
Dictada 2008V
Dictada 2009V
CAOC 2011V
Dictada 2012V
La Retornada 2016V
La Retornada 2017V
La Retornada 2018V
Ostal delh Fen GrasV
Marraire
Paraulas de tèrras occitanas
Dimarts 19 d'octòbre de 2021
una ora e quatòrtze
Acuèlh | Letra Marraire | D'uns liams | Prepaus