Le présent simple

Le présent simple

Nous commençons ici une série de fiches dédiées à la conjugaison. Sur ce point, l’occitan présente une assez bonne homogénéité, et le patois de Sainte-Sigolène est conforme à la langue d’oc moderne.

Conjugaison du présent simple (à l'indicatif)

Conjugaison du présent simple (à l'indicatif) (parler sigolénois)


AR

IR

IR inchoatif

RE

ER


parlar

venir

legir

deure

conéisser

1

parle

vène

legisse

dève

conèisse

2

parles

vènes

legisses

dèves

conèisses

3

parla

vèn

legís

dèu

conèis

4

parlem

venem

legissem

devem

coneissem

5

parlatz

venètz

legissètz

devètz

coneissètz

6

parlan

vènan

legissan

dèvan

conèissan

Pour la 3° personne du pluriel, la tonique est régulièrement sur l’avant-dernière syllabe ( parlan [ 'paʀl ] ), on admet cela comme une exception à la règle générale de représentation de la tonique.

Particularités par rapport à la langue classique

- L'occitan ancien n'avait pas de désinence pour la première personne du singulier. Tous les parlers occitans ont ajouté une désinence, soit I, soit E, soit O en vivaro-alpin. Le parler de Sainte-Sigolène avait O, il le garde au prétérit et partiellement au conditionnel et imparfait, mais l’a remplacé par E pour les autres temps.

- La désinence AS de (2) des verbes en AR a été remplacé par ES ; ce qui est assez courant dans les parlers du massif occitan, comme ailleurs en langue d'oc.

- La désinence AM de (4) des verbes en AR a été remplacée par EM; comme c’est très souvent le cas en langue d'oc moderne.

- La désinence de (6) est alignée en AN pour tous les groupes, sans distinguer AN pour les verbes en AR de ON pour les verbes en IR.

- Le patois de Sainte-Sigolène a simplifié dans les conjugaisons l'opposition étymologique entre E fermé et E ouvert et présente toujours È  pour le radical en position tonique: vène au lieu de vene, dèvan au lieu de devon, même si, rappelons-le, il s'agit d'un E faiblement ouvert. La prononciation nasalisée suit : sènte [ ’sẽt(ø) ] « je sens ». Par contre, en dehors du radical, l’opposition entre E et È reste : parlem [ paʀ’l ], parlaretz [ paʀla’ʀø ] « vous parlerez », venem [ vø’n ], venètz [ vø’ne ].

En occitan, les parlers modernes ont tendance à généraliser la forme inchoative (isse) pour tous les verbes en IR. Mais à Sainte-Sigolène, contrairement à ce que signalait R. Dürr pour Saint-Pal-de-Mons, elle n’est pas généralisée, partir, sortir, ... ne sont pas inchoatifs.


Paja precedenta

Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2014- modifié- 2016

Parler de Sainte-Sigolène

Marraire
Paraulas de tèrras occitanas
Çais sètz benvengut.
Dimècres 19 de decembre de 2018
una ora e tres
Acuèlh | Mapa | Letra Marraire | A Prepaus |